Après avoir constaté puis dénoncé des faits de violences policières au nouveau tribunal de Paris, la Conférence du Barreau de Paris saisit le contrôleur général des lieux de privation de libertés (CGLPL).

« Ces faits constituent incontestablement une atteinte grave aux droits fondamentaux d’une personne privée de liberté et exigent en application de la loi n° 2007-1545 du 30 octobre 2017 instituant un contrôleur général des lieux de privation de liberté, que vous contrôliez les conditions de prise en charge et de transfèrement des personnes privées de liberté, au sein de nouveau tribunal de grande instance de Paris » http://www.laconference.net/?p=4232